La pensée positive

Par Osho

La technique de la pensée positive n'est pas une technique qui te transforme. Elle consiste simplement à réprimer les aspects négatifs de ta personnalité. C'est une méthode de choix. Elle ne peut pas aider la prise de conscience ; elle va à l'encontre de la conscience.


La conscience est toujours sans choix.


La pensée positive signifie simplement forcer le négatif dans l'inconscient et conditionner l'esprit conscient avec des pensées positives. Mais le problème est que l'inconscient est beaucoup plus puissant, neuf fois plus puissant, que l'esprit conscient. Donc, une fois qu'une chose devient inconsciente, elle devient neuf fois plus puissante qu'elle ne l'était auparavant. Il est possible qu’elle ne se montre pas de la même façon, mais elle trouvera de nouvelles manières de s'exprimer.


La pensée positive est donc une très mauvaise méthode, sans aucune compréhension profonde, et elle continue à te donner des idées fausses de toi-même.


Tu seras surpris que si tu ne choisis pas, si tu demeures dans une conscience sans choix, ta vie commencera à manifester quelque chose qui va plus loin que le positif et le négatif, qui est plus élevé que les deux. Tu ne sera donc pas un perdant. Ça ne sera pas négatif, ça ne sera pas positif, ça sera existentiel.


Je ne suis pas en faveur de l'un ou l'autre côté. Je suis en faveur d’accepter toute la vérité car le négatif est aussi essentiel que le positif.


Tu ne peux pas créer de l'électricité avec seulement le pôle positif; tu aura aussi besoin du pôle négatif. Le négatif est-il absolument négatif? Il est complémentaire, il n’est donc pas contre le positif.


Le positif et le négatif ne sont pas de vrais opposés, ils sont comme la poule et l'œuf, la mère et l'enfant, ils s'entraident et viennent les uns des autres, mais cette compréhension n'est possible que lorsque le négatif a été abandonné.

Et tu peux rester dans ce moment transitoire, qui est le plus grand moment de l'existence. Tu ne sentiras jamais un autre moment aussi long - comme si des années passaient, parce que le vide ... Tu perds tout les repères; tout le passé disparait, soudainement dénudé, ne sachant pas où tu es, qui tu es, ce qui se passe.


Osho


169 vues0 commentaire

Posts récents

Voir tout