Qu’est-ce que la normalité ?

La normalité est conforme à ce que nous avons l’habitude de voir, de vivre, autour de nous. Ce dans quoi nous avons été éduqués. Elle peut ainsi se traduire par une culture, une éducation ou un mode de vie sociétaire. Ce qui est conforme ou non envers la société.


Dans la normalité nous pouvons parler de règles à suivre. Tout le temps où ces règles sont suivis ou respectées, elles ne dérangent pas. C’est ainsi "normal" de suivre des règles pour vivre ensemble.


Nous employons souvent cette phrase disant : "ce n’est pas normal". Mais comment pouvons-nous définir ce qui est normal ou non ? Sur quoi nous basons nous pour conclure que telle parole, tel acte, correspond à la normalité ?


En effet la normalité peut être prise en compte au niveau des lois. La loi vient imposer des règles de conduite et installer un cadre dans un pays. Elle nous explique parfois ce qui est normal de faire ou de ne pas faire. Elle vient encadrer nos comportements. C’est ainsi que nous vivons ensemble.

Est-ce normal ?

C’est en réalité très compliqué d’identifier ce qui est normal, ce qui peut être étrange, drôle ou correct. La norme peut concerner les croyances, les comportements, les idées, les opinions. En réalité qu’importe le sujet. Ce qui devient comme étant normal est en fait l’opinion de la majorité dans un groupe. Pour qu’un comportement soit considéré comme "normal" il doit être accepté par la majorité. La minorité deviendra elle, avec le temps anormale. Ou non conforme aux règles établis par un groupe d’individus.


Je demande à une proche son avis sur la question, sa réponse fut aussi belle qu’intéressante :

« Quand je me suis fait opérer de mon genou j’ai dit au chirurgien : que voulez-vous, je ne suis pas normal. Il m’a répondu « normal » ? c’est quoi la normalité dans un monde où rien n’est pareil tout est différent ».

En effet il est intéressant de rebondir sur ses quelques paroles. Je pense que nous sommes les seuls juges de ce qui est normal ou non. Quand nous parlons de normalité nous parlons aussi de différences. C’est un sous-entendu bien évidemment, on devrait prendre conscience de nos différences pour bouleverser cette normalité que nous avons créé.


Mais au final quand on y pense. Si nous arrivons à faire devenir quelque chose qui été différent en quelque chose de normal, alors cette différence ne sera plus perçue comme quelque chose d’anormal. Elle sera intégrée et acceptée par une majorité. Ce qui a été alors différent devient maintenant normal aux yeux de tous.